Comec France

Tampons

Le tampon est la partie de la machine de tampographie qui transfère physiquement l’encre du cliché sur la pièce à imprimer.

Il est réalisé avec des caoutchoucs de silicone et peut avoir des formes et des dimensions différentes selon l’objet à imprimer. Il est monté sur une base de bois ou d’aluminium conçue pour être introduite dans les différentes machines.

C’est le matériau dont il est composé qui donne au tampon des propriétés particulières.

Il s’agit en premier lieu d’un support de longue durée puisqu’il est résistant au déchirement du point de vue mécanique et, du point de vue chimique, il est résistant aux substances contenues dans les solvants et les encres. Il peut donc être réutilisé plusieurs fois, parce que sa forme et sa dureté, même sous pression, restent stables grâce à son élasticité.

Mais surtout, sa résine silicone garantit d’excellentes performances dans la phase délicate de prélèvement et de distribution de l’encre, afin d’obtenir une transposition parfaite de l’image.

Le tampon est en mesure de relâcher toute l’encre et est donc également facile à nettoyer, ce qui permet une diminution de l’entretien.
Choix du tampon

Tout objet que nous devons imprimer nécessite un tampon de dimensions et de formes définies. Le catalogue de Comec Italia comprend plus de 1500 références ; de plus, nos techniciens sont toujours à l’œuvre pour étudier les formes les plus adaptées à chaque besoin d’impression, en réalisant des tampons sur mesure.

Mais comment choisit-on un tampon ?

Les paramètres à définir sont principalement au nombre de trois : dimensions, forme, dureté.

Pour ce qui concerne les dimensions, l’indication de base est que les dimensions du tampon doivent être supérieures d’au moins 20%  par rapport à celles de la surface d’impression, pour permettre un positionnement correct de l’élément graphique, en tenant compte du fait que le matériau qui le compose présente une expansion lors de la compression pour l’impression.

Tandis que la dureté et la forme sont déterminées par différents facteurs. Il faut avant de tout tenir compte de la surface à imprimer : si elle est plate ou courbe, quelle est sa forme et sa dimension ; durant cette phase les dimensions et la position de la surface d’impression prennent une importance particulière.

En deuxième lieu, il est nécessaire d’évaluer les caractéristiques chimiques de la surface à imprimer : si elle est lisse ou rugueuse,  de quel type de matériau il s’agit, son éventuel degré d’absorption de l’encre.

En additionnant et en étudiant toutes ces données, il est possible de comprendre quel est le tampon qui s’adapte le mieux à chaque travail d’impression. La dureté du tampon est exprimée en Shore A, une unité de mesure qui se réfère à la dureté des produits élastiques. Par exemple, pour les surfaces non lisses, il est conseillé d’utiliser des tampons souples, dureté 2-4 Shore A.

À chaque degré de dureté correspond aussi une couleur du tampon : Shore A 4 Blanc, Shore A 6 Vert, Shore A 8 Jaune, Shore A 12 Bleu, Shore A 16 Rouge.

Des tampons antistatiques (RED 1) sont également disponibles, pour réduire le risque de contamination de la surface d’impression

Scroll to Top